Gemme les molécules

Gemme les molécules

Gemme les molécules

Les acides résiniques pour aider vos animaux à mieux digérer ou isoler vos maisons.

La gemme, mélange de résine, d’eau et d’impuretés, prend le nom de térébenthine une fois qu’elle est purifiée. Après distillation, elle se sépare en deux parties : l'une solide et inodore, c'est la colophane, composée d’acides résiniques ; l'autre liquide et odorante, c'est l'essence de térébenthine, composée en particulier d’alpha et bêta-pinènes.

A l'état brute, la colophane et l'essence de térébenthine sont mélangées

Ici on voit le mélange de colophane et d'essence de térébenthine, il faudra distiller la gemme pour les séparer

Si on se concentre sur les acides résiniques on voit que ces derniers sont des agents protecteurs et de préservation du bois des conifères présents dans nos forêts. Ce sont des acides non volatils, qui ne passent pas facilement à l’état de vapeur.

La colophane est notamment utilisée par les violonistes. En frottant la colophane sur la mèche des archets, on permet la mise en vibration de la corde. Sans colophane les crins glisseraient sans frottements, et ne produiraient donc presque aucun son.

Une autre manière de récupérer les acides résiniques est au travers du processus de la transformation du bois en papier. En broyant le bois, on récupère à la fois de la pulpe, utilisée dans la fabrication du papier, et de l’huile brute, de l’huile de Tall. Cette dernière va être chauffée en veillant à ne pas dépasser 150°C de manière à garder les acides résiniques. En effet, ces derniers ne deviennent volatils qu’à partir de cette température.

Les acides résiniques sont utilisés dans la préparation de nourriture pour le bétail. Il a été montré que leur consommation avait un effet anti-inflammatoire auprès de différentes espèces d’animaux, comme les veaux, les génisses laitières, les porcelets, et dernièrement les volailles[1].

Ils peuvent également être utilisés dans la confection de laine minérale, comme la laine de verre qui sert d’isolant thermique et acoustique. Cette laine, obtenue grâce à un procédé de fusion de sable et de verre recyclé, a également besoin d’être résistante à l’humidité, tout en gardant une certaine solubilité au cas où des fibres se logeraient dans les poumons. L’apport d’acides résiniques dans sa confection répond à ces deux exigences d’apparence contradictoire. Les acides résiniques amènent une résistance supplémentaire à l’humidité et permettent de ralentir le vieillissement de cet isolant, tout en permettant à la laine minérale d’être facilement éliminée par les organismes vivants[2].

[1] Aguirre, M., Vuorenmaa, J., Valkonen, E., Kettunen, H., Callens, C., Haesebrouck, F., ... & Goossens, E. (2019). In-feed resin acids reduce matrix metalloproteinase activity in the ileal mucosa of healthy broilers without inducing major effects on the gut microbiota. Veterinary research, 50(1), 15.

[2] Espiard, P., Mahieuxe, B., & Douce, J. (2009). U.S. Patent Application No. 12/307,287.

Date de modification : 05 juin 2023 | Date de création : 25 juin 2020 | Rédaction : Théo Brisset