[EFE] Les noeuds : un bois méconnu et une source importante de composés extractibles

[EFE] Les noeuds : un bois méconnu et une source importante de composés extractibles

[EFE] Les noeuds : un bois méconnu et une source importante de composés extractibles

Publié dans la Revue forestière française en 2016, cet article a été écrit par les personnes suivantes : Kebbi-Benkeder, Zineb; Dumarçay, Stéphane; Touahri, Nassim; Manso, Ruben; Gérardin, Philippe; Colin, Francis. Vous retrouverez ci-dessous un résumé de l’article. Si vous souhaitez avoir la version complète, contactez francis.colin@inrae.fr.

Cet article est consacré à l’analyse des variabilités interspécifiques, intraspécifiques et intra-arbre des extractibles nodaux, afin de cibler les essences, les stations et les parties de l’arbre les plus riches. Pour cela, les composés chimiques des noeuds de vingt-trois essences, puis ceux de quinze sapins ayant poussé dans des conditions différentes ont été extraits par différents solvants et analysés. Les résultats confirment la richesse des noeuds par rapport au duramen et à l’aubier pour toutes les essences. Globalement, les noeuds des résineux contiennent plus d’extractibles que les feuillus. Les principaux composés identifiés chez les résineux sont des lignanes, des stilbènes, des flavonoïdes et des terpènes. L’acide gallique et des flavonoïdes sont présents chez les feuillus. L’étude du profil vertical montre que les concentrations diminuent de la base du houppier vers la cime de l’arbre. Ces résultats permettent d’envisager une valorisation optimisée des noeuds comme ressource de molécules bioactives pour diverses applications.

Vous pouvez retrouver l'article en ligne et n’hésitez pas à vous tenir au courant de nos autres actualités.

Date de modification : 05 juin 2023 | Date de création : 09 juillet 2020 | Rédaction : Théo Brisset